Un meilleur jeune, plus combatif à Sion

//Un meilleur jeune, plus combatif à Sion

Un meilleur jeune, plus combatif à Sion

Dès le km 14,5, 4 hommes partent en échappée: Mikel Nieve (MTS), Thomas de Gendt (LTS), Tanel Kangert (AST) et le suisse Mathias Frank (ALM).

Le Combatif de l’étape Delémont-Yverdon est encore de la partie et semble encore en lisse pour le prix au terme de l’étape de Sion. Un petit rappel semble-t-il, de ce que nous avait déjà offert la Lotto-Soudal l’an passé avec la combativité de Sander Armée.

Au 27 ème km, une nouvelle échappée de 5 coureurs se forme: Nieve  et De Gendt sont rejoint par Andrey Amador (MOV), Hermann Pernsteiner (TBM) et John Carthy (EFD).

Mais dans la dernière ascension jusqu’aux Collons, le groupe échappé se disloque. Le vainqueur à Villars, Egan Bernal (SKY) attaque à plusieurs reprise. Seul Primoz Roglic (TLJ) reste dans sa roue, et tiendra jusqu’au bout de l’ascension.

Finalement le tandem Bernal-Roglic revient sur les échappés, et un groupe de 8 coureurs se forme.

Peu avant le sommet, Bernal et Roglic partent seul en tête sur une nouvelle accélération du Colombien.

Au fil de l’ultime descente, Jakob Fuglsang (AST) se rapproche et recolle au groupe de tête pour l’emporter seul.

Si on a longuement opté pour De Gendt comme nouveau combatif à Sion, c’est finalement Egan Bernal qui obtient la faveur du jury. Meilleur jeune et aujourd’hui le plus combatif, ce jeune colombien de 21 ans, élevé à l’école Sky depuis janvier dernier, est incontestablement le successeur de son compatriote Nairo Quintana.

By | 2018-05-09T14:52:13+00:00 samedi, 28 avril, 2018|Categories: Tour de Romandie 2018|0 Comments